Quels sont les effets de l’activité physique sur notre cerveau ? A l’occasion de la 23ème semaine du cerveau, une conférence s’interroge sur ce sujet où il reste tant de choses à découvrir.

L'activité physique modifie les connexions neuronales de notre cerveau.
                                              L’activité physique modifie les connexions neuronales de notre cerveau. © Getty – SCIEPRO

Olivier Dupuy, professeur à la faculté des sciences du sport, laboratoire MOVE (Mobilité vieillissement et exercice) de l’Université de Poitiers, anime une conférence sur “Les effets de l’activité physique sur notre cerveau : du neurone à notre fonctionnement cognitif“.

La santé cérébrale

La santé mentale correspond aux fonctionnement adapté à l’environnement du cerveau. Notre cerveau est sans cesse sollicité pour réagir de la meilleure manière. Plus on utilise son cerveau, plus on le protège. Ce qui veut dire que le manque d’activité physique réduit nos facultés intellectuelles.

Les bienfaits du sport

Une personne qui pratique une activité physique et une personne qui ne pratique pas d’activité physique n’auront pas le même cerveau.

En pratiquant une activité physique, on libère des molécules, cela agit comme un engrais physiologique.

Les effets sur les jeunes entre 6 et 13 ans sont attestés : ils montrent une plus grande attention et mémorisation. Les effets sur les personnes à partir de 50 ans sont aussi avérés : leurs performances cognitives sont renforcées.

Comment fonctionnent nos neurones ?

Nous pouvons compter en moyenne sur 86 milliards de neurones dans le cerveau. Mais ils est possible de les multiplier. L’activité physique réclame une grande circulation de sang dans le corps, elle permet de créer de nouveaux neurones (de la matière grise), de nouveaux vaisseaux de bonne qualité (ils sont en particulier plus souples).

Sport et performances cognitives

Il est important de pratiquer une activité physique régulière, mais pas trop intensive. Il faut se laisser du temps de récupération.

Pratiquer un sport cérébral (mots croisés, sudokus…) permettent aussi de contribuer à la bonne santé mentale. L’idéal est de faire les deux, activité physique et cérébrale : les effets sont décuplés.

Source : https://www.francebleu.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comment réagit notre cerveau quand on fait du sport ?