La pratique d’une activité physique pour les patients atteints de cancer apporte de nombreux bénéfices importants. D’après les études scientifiques parus durant ces 20 dernières années, la pratique d’une activité physique pour les patients atteints de cancer permet notamment d’augmenter les chances de rémission, de lutter contre les effets indésirables des traitements et d’améliorer la qualité de vie. Cependant pour être efficace sur le plan thérapeutique, la pratique d’activité physique doit respecter certains critères.

Pour qu’elle soit efficace, l’activité physique doit se pratiquer à une fréquence et avec une intensité adaptées, pendant une période suffisamment longue. Pour la mesurer, on prend en compte trois critères : l’intensité, la durée et la fréquence. La sécurité est également un critère à ne pas négliger dans la pratique d’une activité physique pour les patients atteints de cancer.

 

Le critère d’intensité :

L’activité physique doit être régulière et adaptée pour provoquer des changements métaboliques et ainsi entraîner un bénéfice.

On exprime l’intensité d’une activité physique en MET/heure (c’est-à-dire équivalent métabolique par heure, Metabolic Equivalent of Task per hour), qui mesure la dépense métabolique et donc l’intensité de l’activité réalisée. Par exemple, une intensité de 3 à 5,9 MET/h correspond en moyenne à une marche de 5 à 6,5 km/h, une montée d’escaliers à vitesse lente ou du vélo à 15 km/h. Cette intensité est à adapter à son état de santé. (1)

 

Quelques repères d’intensité pour vous guider :

Marcher à une allure inférieure à 5km/h

Intensité faible : 1,6 à 2,9 Met/h

Éléments de repères :

Pas d’essoufflement

Pas de transpiration

Monter les escaliers

Intensité modéré 3 à 5,9 Met/h

Éléments de repères :

Essoufflement modéré

Conversation possible

Transpiration modérée

Faire du vélo à une allure de 20 km/h

Intensité élevée 6 à 8,9 Met/h

Éléments de repères :

Essoufflement

Conversation difficile

Transpiration abondante

 

 

Le critère de durée :

Il est conseillé de pratiquer une activité physique au moins entre 3 et 6 mois pour obtenir des effets optimaux et au minimum d’une durée de 10 minutes, à condition d’être répétée plusieurs fois dans la journée. (1)

 

Le critère de fréquence :

L’activité physique doit être pratiquée régulièrement pour être efficace. Au moins 5 jours par semaine (1) sont recommandés pour obtenir notamment un effet métabolique continu.

 

Le critère de sécurité :

La formation des encadrants et une prise en charge thérapeutique sont les deux critères indispensables à la pratique d’une activité physique et sportive en cancérologie, sûre et efficace.

Il est nécessaire que les patients fragilisés par la maladie soient accompagnés par des experts en Thérapie Sportive qualifiés en cancérologie qui mettent en œuvre des protocoles de prise en charge personnalisée et conformes aux recommandations des experts.

L’activité physique et sportive proposée doit intégrer les particularités de chaque patient et son parcours. En cas de doute, contactez votre médecin référent ou traitant ou la maison sport santé la plus proche de chez vous.

Maison Sport santé APA de géant : apadegeant@gmail.com, 01.69.02.41.00.

 

Sources :  Ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cancer et activité physique : combien et comment ?