La sédentarité, le tour de la question
risques de la sédentarité

La Presse Médicale a mis en ligne une revue de littérature de qui dresse l’état des connaissances actuelles à propos de la sédentarité.

inforgraphie comment sortir de la sédentarité ?

L’auteur (Chevance et al., 2016), doctorant STAPS affilié à l’Université de Montpellier et aux Cliniques du Souffle, a pris le temps de rappeler les définitions importantes et méconnues de la sédentarité, de l’activité physique et de l’inactivité physique. Il souligne bien que la sédentarité et l’activité physique co-existent et sont trop souvent vus comme uniquement antinomiques. La description des effets délétères sur la santé est fine et souligne que le potentiel « effet compensatoire » de l’activité physique face à une sédentarité importante, n’est en réalité que peu vérifié. La revue se conclue par des pistes d’intervention visant la réduction de la sédentarité.

Le Réseau de Recherche sur le Comportement Sédentaire a publié en 2012, plusieurs éditoriaux (dont un en français et en accès libre ici) visant l’harmonisation des termes sédentarité et inactivité physique. Le comportement sédentaire est une situation d’éveil caractérisée par une dépense énergétique ≤1,5 METs en position assise ou allongée.Le terme « inactif » est utilisé pour décrire les individus ayant un niveau insuffisant d’activité physique d’intensité modérée à intense (MVPA), c’est-à-dire, n’atteignant pas le seuil d’activité physique recommandé.

Le 1er février les Journées Alimentation Nutrition Diététique offraient une part de sa programmation à la question de la sédentarité. Cinq conférenciers sont intervenus consécutivement sur cette thématique. Le résumé de leur intervention est disponible en accès libre, j’y ai surligné les messages clés.

De l’homme en mouvement à l’homme immobile, Quelles implications en nutrition ?  Xavier Bigard, Grenoble 06-Bigard

 

Comment définir la sédentarité ? Quelles implications sur la santé ? Jean-Michel Oppert, Paris 07-Oppert

Comment mesurer en pratique la sédentarité ?  Anne Vuillemin, Nancy 08-Vuillemin

Influence de l’espace de vie sur la sédentarité. Hélène Charreire, Créteil 09-Charreire

Repenser notre approche de la sédentarité. Chantal Simon, Lyon 10-Simon

Que faut-il retenir pour les enseignants en APA et les professionnels de santé ?

1–La sédentarité est un concept différent de l’activité physique, qui n’est pas nécessairement lié à l’activité physique. Autrement dit, un même sujet peut être à la fois très  sédentaire et très actif.

2–Il faut interroger les usagers sur leurs activités sédentaires

3–Chercher à diminuer les activités sédentaires et en même temps chercher à augmenter les activités entraînant une dépense d’énergie

4–Plusieurs études montrent que les effets délétères de la sédentarité ne peuvent pas forcément être freinés ou supprimés par de l’activité physique.

5–Il est important d’amener des ruptures actives durant les longues périodes sédentaires.

6–Au sein des institutions, un travail pluridisciplinaire reste à mener avec les ergothérapeutes afin de lutter contre la sédentarité.

Pour le futur, plusieurs solutions techniques sont déjà sur le marché, comme l’Ergotron ou des applications pour ordiphones. Pour aller plus loin,

sortir-sedentarite-5-etapes-infographie

vous trouverez le scoop it sédentarité (en anglais) et le site du Réseau de Recherche sur le Comportement Sédentaire (en anglais). A nous d’imiter Hemingway, qui travaillait souvent debout face à son bureau.

 

Points essentiels

  • Les comportements sédentaires et d’activité physique peuvent coexister chez un même individu.
  • Les effets néfastes des comportements sédentaires sur différents indicateurs de santé s’exercent même lorsque les individus sont actifsphysiquement.
  • De nombreuses perspectives d’interventions pour réduire la sédentarité des Français sont à imaginer.
  • Certains pays ont déjà lancé des programmes de prévention à grande échelle sur des publics cibles.
Une lecture essentielle pour les professionnels du champ de la prévention, de la santé publique, mais aussi les Enseignants APA et kinésiologues.
Chevance, G., Foucaut, A. M., & Bernard, P. (2016). État des connaissances sur les comportements sédentaires. La Presse Médicale. http://doi.org/10.1016/j.lpm.2016.01.004
Déclaration d’intérêt: co-auteur de l’article
https://actiphysetc.wordpress.com/2016/02/17/la-sedentarite-le-tour-de-la-question/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La sédentarité, le tour de la question