Quels exercices pour lutter contre le cholestérol ?

Le cholestérol est une graisse naturelle, appelée lipide, indispensable à l’organisme, produite par le foie et apportée par l’alimentation.

Le bon et le mauvais cholestérol

Pour circuler dans le sang, le cholestérol doit se lier à des « transporteurs » qui peuvent correspondre à du bon ou du mauvais cholestérol. Le cholestérol est indispensable à notre organisme. L’équilibre consiste à avoir beaucoup de bon cholestérol, et le moins possible de mauvais cholestérol. Sans être trop technique, il faut se rappeler que :

  • Le L.D.L. Cholestérol est le mauvais cholestérol
  • Le H.D.L. Cholestérol est le bon cholestérol.

Le taux idéal de cholestérol total sanguin est de 1,8 à 2,0 g/l, ce qui correspond à un faible risque de survenue d’accident cardiaque. Toutefois :

  • le bon cholestérol doit être supérieur à 0,35 g/l.
  • le mauvais cholestérol inférieur à 1,6 g/l.

Il faut retenir que le bon cholestérol, additionné au mauvais cholestérol, donne le taux de cholestérol total.

Quelles sont les causes d’augmentation du cholestérol ?

On peut retenir cinq causes principales d’augmentation du cholestérol sanguin, appelé également hypercholestérolémie :

  • Une origine familiale et génétique : Elle est souvent mise en évidence, elle n’est pas automatiquement transférable à toute une génération, mais on la retrouve avec une prédominance importante au sein d’une même famille.
  • La prise de certains médicaments : Ils peuvent être à l’origine d’une augmentation. On a particulièrement mis en évidence le rôle des contraceptifs oraux, et d’autres médicaments comme les diurétiques, la cortisone… peuvent être responsables.
  • Quelques maladies : Elles peuvent provoquer une hypercholestérolémie, ou être mises en évidence suite à un bilan pour hypercholestérolémie. Ce sont des maladies rénales, thyroïdiennes ou diabétiques.
  • Une mauvaise hygiène de vie : En particulier une alimentation trop riche en graisses, qui s’accompagne d’un surpoids, peut être à l’origine d’une hypercholestérolémie.
  • Le manque de pratique d’activité physique : La pratique sportive joue un rôle important également dans un facteur d’équilibre entre bon et mauvais cholestérol.

Prévenir ou diminuer l’excès de cholestérol ?

Il existe deux types de prévention que l’on appelle prévention primaire pour éviter la survenue d’un taux élevé de cholestérol, et une prévention secondaire pour éviter les complications lorsque le taux est déjà élevé, soit 2g/l et plus.

Les solutions de traitement sont :

Le régime anti-cholestérol

Il s’agit de la première étape du traitement. Un régime bien suivi peut faire baisser le cholestérol sanguin de 10 à 15%. Plus qu’un régime, il s’agit d’une nouvelle façon de s’alimenter, en gardant toujours le plaisir de l’assiette. Les règles sont souvent simples :

  • Éviter la consommation de graisses, viandes rouges, produits laitiers gras, charcuterie, et l’apport de cholestérol alimentaire comme les œufs,
  • Se méfier des fritures, des beignets et des huiles de cuisson,
  • Favoriser les huiles de tournesol, d’olive et de colza,
  • Renforcer les produits riches en Omega 3 et en Omega 6,
  • Consommer plus de poisson que d’habitude,
  • Augmenter dans des proportions non négligeables la consommation de fruits et de légumes à chaque repas, pour arriver à la prise d’au moins cinq fruits et légumes par jour.

Les médicaments

Le médecin vous proposera différents types de traitements en fonction de votre type et de votre taux de cholestérol. Ces médicaments ne peuvent être efficaces que s’ils sont pris régulièrement de façon significative en associant un régime.

Les statines représentent les molécules de référence efficaces en prévention primaire et secondaires en association avec la pratique d’une activité physique. En cas d’effets secondaires rares (problèmes de douleurs musculo-tendineuses entre autres) ou d’intolérance on peut associer l’ézétimibe. A noter que depuis le 28 aout 2016 de nouveaux protocoles sur la prise en charge ont été présenté avec en particulier un traitement dès HDLC supérieur à 1,9 grammes avec suivi et surveillance sanguin dont transaminases et CPK si douleurs musculo-tendineuses.

Calculez votre score de risque cardiaque

Exemple d’utilisation de la table SCORE : Évaluation du risque d’événement cardiovasculaire fatal à 10 ans(Ameli.fr, Octobre 2009).

Obésité abdominale ou obésité

  • Obésité abdominale : périmètre abdominal > 102 cm chez l’homme et > 88 cm chez la femme
  • Obésité : IMC > 30 kg/m2

Les mesures hygièno-diététiques

En dehors du régime, il faut supprimer la quantité de sucres rapides que l’on peut absorber : confiseries, sucre, boissons sucrées, et supprimer toute prise d’alcool. On limitera les facteurs de stress.

Les activités physiques et sportives

Il s’agit d’un complément essentiel et indispensable à l’ensemble de ce traitement (lire plus bas).

Pourquoi lutter contre le cholestérol ?

Le cholestérol est dangereux, car il s’agit d’une graisse qui circule dans le sang. Cette graisse va se fixer petit à petit sur la paroi des artères, et former peu à peu ce que l’on appelle des plaques d’athérome.

Les artères vont donc avoir un diamètre qui va se réduire , comme cela est le cas dans les tuyauteries d’une maison, qui se voient boucher petit à petit par une eau trop calcaire. Le cholestérol en excès réduit donc le calibre des artères, rend le passage du sang plus difficile et favorise par cette mauvaise circulation la formation de caillots sanguins.

Quand le sang ne circule plus, il peut se produire des accidents gravissimes pouvant entraîner un décès ou une paralysie. Les risques sont donc suffisamment nombreux pour que l’on combatte le cholestérol.

Il s’agit :

  • D’angine de poitrine.
  • D’infarctus du myocarde.
  • De perte de connaissance et de syncope.
  • D’accident vasculaire cérébral.
  • D’ischémie aiguë.
  • D’artérite des membres inférieurs.
  • De paralysie partielle ou globale.

Quel exercice pour baisser le taux de cholestérol ?

Le sport, l’activité physique en général, modifie le taux de cholestérol dans un sens toujours favorable aux risques cardiaques et vasculaires, en diminuant le mauvais cholestérol et surtout en augmentant le bon cholestérol. Toutefois, afin que l’activité physique soit efficace, il faut que l’effort soit suffisamment long, intense et répétitif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: array_merge(): Argument #2 is not an array in /homepages/36/d602560716/htdocs/apadegeant/wp-content/plugins/gym-studio-membership-management/membership-management-common.php on line 55

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /homepages/36/d602560716/htdocs/apadegeant/wp-content/plugins/gym-studio-membership-management/membership-management-common.php on line 139